La céramique Mochica


La culture la plus connue des Andes est bien évidemment la civilisation Inca. Cependant, bien avant que celle-ci émerge, d’autres cultures se sont développées : Chavin, Nasca, et entre autres Mochica. Cette culture se développe dans les Andes septentrionales entre le Ier siècle avant J.C. et le VIIème siècle après. Elle fait partie de la période dite intermédiaire ancienne avec la culture Nasca qui se développe dans les Andes méridionales. A cette époque, les sociétés sont déjà urbaines et hiérarchisées autour de la capitale Moche, vivant d’une économie agricole et d’élevage.

La culture Mochica est surtout connue pour les trésors des tombes de Sipan d’une part, mais surtout pour sa production importante de céramiques. C’est donc sur ce dernier point que nous nous attarderons, en expliquant notamment les différents types de céramiques, leur fonction, et leur technique.

Carte du Pérou  zone de la culture mochica en orange avec les principaux sites  Pampagrande, Sipan, Moche et Pañamarca

Carte du Pérou : zone de la culture mochica (en orange) avec les principaux sites :

Pampagrande, Sipan, Moche et Pañamarca

 

La céramique Mochica : typologie et technique

La céramique Mochica est tout de suite reconnaissable par sa qualité voire son aspect lisse et brillant. Elle est réalisée en argile beige voire parfois ocre avec des motifs sombres. Au fur et à mesure, elle devient cependant polychrome avec l’ajout de rehauts jaunes et noires. L’une des techniques les plus utilisées est l’estampage.

La forme la plus courante est une panse globuleuse avec un manche en étrier et un col verseur. On connait divers types de céramique mochica

  • Le vase simple, peint d’images très variées : chasses rituelles, capture de prisonniers et scènes mythologiques.
  • La vase-portrait en ronde-bosse
  • La bouteille en ronde-bosse d’animaux, végétaux ou personnages (guerriers, prisonniers, prêtres, etc.)
  • Le modèle réduit d’habitation ou de temple avec des scènes d’accouplement.

Céramique Mochica - Bouteille au décor estampé, représentant une scène de danse des morts, musée Larco, Lima

Bouteille au décor estampé, représentant une scène de danse des morts, musée Larco, Lima

 

La peinture sur céramique : règles de représentation

Les scènes figurées étaient régies par des règles de représentation. Tout d’abord, les animaux étaient représentés invariablement de profil. Quant aux représentations humaines, elles présentaient les jambes de côté écartées dans une attitude proche du vol ou de la danse, le torse de face et le visage de profil. Certains personnages pouvaient aussi être représentés allongés sur des litières. Malgré une représentation assez hiératique, les scènes étaient animées par un dynamisme dans la composition.

Céramique Mochica - Poterie funéraire avec une scène de guerriers et prisonniers, musée du quai Branly

Poterie funéraire avec une scène de guerriers et prisonniers, musée du quai Branly

Le vase-portrait

L’utilisation du portrait était rare voire exceptionnelle en Amérique précolombienne. D’autre part, lorsque ce dernier était utilisé, il était souvent stéréotypé à l’instar des représentations des dieux aztèques. Dans la culture Mochica, le portrait est assez réaliste, plus ou moins idéalisé. Ce genre de céramique portrait, commandé par les hautes classes de la société Mochica, devaient alors avoir un but de propagande.

Vase-portrait avec anse en forme d’étrier, musée du quai Branly

Vase-portrait avec anse en forme d’étrier, musée du quai Branly

La céramique Mochica se distingue donc par une grande qualité d’exécution mais aussi par une grande diversité dans ses formes et ses thèmes.

La culture Mochica s’effondre progressivement vers la fin du VIème et au VIIème siècle. En cause, des sécheresses à répétitions apportant une crise économique et des troubles sociaux.

Collections

  • Musée archéologique de Lima
  • Collection Rafael Larco Hoyle
  • Musée du quai Branly à Paris

Bibliographie

  • CAVATRUNCI C., LONGUERA M., OREFICI G., Pérou des Incas, Larousse 2005
  • LOTHROP S.K., Les trésors de l’Amérique précolombienne, Skiva Genève 1964
  • WIKIPEDIA, article “Moche (culture)” et “Céramique mochica”

Pour aller plus loin

  • BAWDEN Garth, The Moche, Blackwell Publishers, 1996
  • Sexe, Mort et Sacrifice dans la religion mochica, Exposition du quai Branly, 2010

A propos de Céline

Etudiante à l’Ecole du Louvre (spécialité Arts des Amériques), je suis aussi écrivain de nouvelles anglophones non publiées

Un commentaire ?