Art animalier des nomades de Chine du nord et de Mongolie 1


Jusqu’à la fin de l’age du bronze, les steppes orientales sont habitées par des populations pastorales établies en communautés sédentaires vivant de l’agriculture avant que celles-ci adoptent un mode de vie plus mobile et nomade. De fait, les populations sont en contact dans cette région du monde avec d’autres populations. L’art animalier qui va se développer en Chine du Nord et Mongolie (région de l’Ordos plus précisement), témoigne, s’il en étaient besoin, des influences subies au contact de la Chine (notamment influence de la culture Qin), de la Sibérie méridionale, et, de façon plus lointaine, de l’Iran sans doute à la faveur des expéditions achéménides de la fin du VI av. JC. Cet art animalier se traduit par la présence de félin, griffon et autres ibex notamment sur plusieurs boucles de ceintures magnifique.

Plaque de ceinture - Tigre maitrisant un bouquetin - Mongolie intérieure, réfion des ordos - VI-Veme s av. JC

Plaque de ceinture – Tigre maitrisant un bouquetin – Mongolie intérieure, réfion de l’Ordos – Vème s av. JC

Un tigre foule à ses pattes un ongulé à l’arrière train retourné. Le corps du fauve est recouvert de stries très en relief qui soulignent très habilement les différents segments et articulations du corps. Cette technique montre les influences iraniennes et de Sibérie méridionale.

Plaque ornementale, mongolie intérieure, région de l'ordos, env. IIeme siecle av. JC

Plaque de ceinture, Bronze, Chine du Nord, env. IIeme siècle av. JC

Un rapace, peut-être un griffon plutôt qu’un aigle, attaque un tigre. Le thème semble assez courant à l’époque. Les deux animaux sont présentés de profil mais les griffes du tigre et les ailes du volatile sont figurés de face.

Boucle de ceinture - Loup - Bronze doré, Mongolie, environ IIeme s. avJC

Boucle de ceinture – Bronze doré, Mongolie, environ IIème s. av. JC

Sur cette plaque, un impressionnant loup en marche est figuré, la tête penché et toutes dents dehors. Une épaule et une cuisse sont un motif en forme de larme, des têtes de rapaces jaillissent de sa queue. Cette boucle est en bronze dorée et en l’absence d’analyse chimique à cette heure on n’en connait pas le procédé utilisé.

Pour en savoir plus


Un commentaire ?

Commentaire sur “Art animalier des nomades de Chine du nord et de Mongolie