Exposition Splendeur des Han


Après la superbe exposition sur les bronzes archaïques chinois, le musée Guimet nous surprend encore avec un panorama très complet sur la dynastie et l’empire Han. Grâce au prêt de plus de 150 œuvres venant de 27 institutions chinoises, nous découvrons figurines funéraires et linceuls, écriture, architecture, monnaies et leur moules, armes, vêtements de soie et bijoux, poids et mesures, … le tout complété par un diaporama montrant le site et les fouilles. Et les photos (sans flash) sont autorisées 🙂

Han - Cavaliers

L’exposition nous accueille avec un panneau comparant la chronologie de l’empire romain et celui des Han. Nous sommes à la fin du 3ème siècle avant J.-C., les romains sortent des guerres puniques alors qu’en Chine, Liu Bang se proclame empereur et fonde ainsi, après l’état unifié des Qin, la dynastie des Han de l’Ouest.

La première partie de l’exposition évoque les principaux acteurs de la consolidation du pouvoir à l’époque des Han : l’empereur, l’armée, et l’entourage du souverain, noblesse et grands administrateurs. Bien sur on retrouve les figures de cavaliers et nombre de représentations d’équipements militaires. Liu Bang s’est appuyé sur l’armée pour prendre le pouvoir et le conserver dans la durée. Ces objets sont donc le témoignage de la position centrale des armées qui ont contribué à la « pax sinica », la stabilité politique et la prospérité économique, pendant près de 4 siècles (206 av. JC – 220 ap. JC)

Cheval de la garde d’honneur - Han

Cheval de la garde d’honneur Han

Han - Fantassin

Fantassin Han

La richesse des mobiliers funéraires témoigne de la puissance du pouvoir central et de la caste des puissants qui l’entoure. Un extraordinaire linceul de jade, dont les plaquettes sont cousus de fils d’or qui attire le regard. Il a été récemment découvert à Xuzhou dans le tombeau d’un prince de Chu.

Han - Linceul de jade - Détail

Gros plan sur le linceul de Jade et ses coutures en fil d’or

 

La deuxième partie de l’exposition aborde les points forts de la prospérité économique qui caractérise la période Han : le développement de l’agriculture, la naissance de la Route de la Soie, les relations avec les puissances voisines. La chine de cette époque est aussi une puissance agricole qui vit des produits de la terre.

Attelage en bois Han

Attelage en bois

Mais le commerce est surtout symbolisé par la naissance et le développement de la Route de la soie, qui fait connaître jusqu’au monde méditerranéen le savoir faire chinois

Etoffe de soie Han

Plus proche, les Han rencontrent au nord ouest les xiongnu et leur art animalier. Cet art si particulier ne manquera pas d’influencer l’art Han.

La troisième et dernière partie de l’exposition aborde différentes thématiques associées à la civilisation chinoise de l’époque des Han. L’architecture comme je vous l’ai dit est aussi abordé, notamment par la présentation d’une magistrale maquette présentant un grenier ou encore, celle plus modeste montrant une étable remplie de bétail.

Modèle d'un grenier à 5 niveaux - Han

Maquette de grenier à 5 niveaux

Une part importante de l’exposition est réservé à l’invention du papier par les Han ainsi qu’à l’apparition d’une nouveau type de caractères qui marque le temps ou l’écriture devint calligraphie. On mesure alors l’importance de cette dynastie et de son apport dans tous les domaines !

Manuscrit sur papier - Han

Manuscrit sur papier

Enfin l’exposition se termine sur un ensemble de figurines magnifiques de délicatesse montrant des danseuses ou musiciennes en action. L’une des danses les plus spectaculaires est la danse des sept plats au cours de laquelle l’exécutant devait frapper du pied les plats posés au sol, au rythme de la musique. Par ailleurs un « bureau de la musique » fut créé, chargé de mettre en musique, poèmes et chants populaires afin d’accompagner les rites et les spectacles de cour.

Figurine de danseuse - Han

Danseuse Han

 

Figurine de musiciens - Han

Musiciens Han

Pour en savoir plus

Un commentaire ?