La céramique chinoise préhistorique 3


Fin Juin de cette année 2012, le magazine Science a publié la découverte assez incroyable faite par des archéologues chinois. Des fragments de poteries vieux de 20.000 ans ont été mis à jour, précédant donc d’environ 10.000 ans l’arrivée de l’agriculture dont on pensait qu’elle en était contemporaine. Nous savions que la céramique serait apparue simultanément dans plusieurs endroits du monde. La plupart des scientifiques s’accordent cependant à établir le premier pôle d’importance en Mésopotamie, au 10 ème millénaire avant notre ère. Elle serait en effet associée à la « révolution du néolithique », lorsque l’agriculture permit de constituer des stocks, que les chasseurs-cueilleurs devinrent sédentaires, que la prédominance du cuit sur le cru permit aussi une explosion démographique par l’apport supplémentaire de calories plus vite assimilées.

La céramique du site de Xiarengdong

Tout ceci vient donc d’être battu en brêche par cette découverte à la grotte de Xianrendong (28 ° 44’10 .05 « N, 117 ° 10’23 .15 » E) est situé à un peu plus de 100 km au sud de la rivière Yangtze. La grotte se compose d’une grande salle intérieure avec une petite entrée, d’environ 2,5 m de large et 2 m de haut. Les éléments ont été trouvés dans cette entrée.

Poterie du site de xianrendong - 1

Cette découverte remet donc en question le rôle et la fonction de la poterie.à des ages si anciens. En effet, 20.000 ans avant JC, c’est l’époque de la dernière glaciation, des chasseurs-cueilleurs nomades ou semi-nomades.

Les fragments découverts laissent à penser que les récipients faisaient 20cm de diamètre. Ils sont de surface plane mais quelques uns présentent des stries parallèles sans doute à causse d’un lissage avec des végétaux.

Poterie du site de xianrendong - 2
De nombreux tessons portent des signes de brûlure sur leur surface extérieure, indiquant peut-être leur utilisation dans la cuisine. Les traces renvoient plutôt à des feux ouverts à des températures assez basses.
1. Tout ceci est peut être la démonstration que les chasseurs-cueilleurs d’Asie ont utilisé la poterie environ 10.000 ans avant qu’ils ne deviennent sédentaires et ne commencent à cultiver des plantes. Un grand nombre d’os fragmentés ont été aussi découvert ce qui permet une autre hypothèse, celle de l’extraction de la moelle et de graisse. Enfin le brassage des boissons alcoolisées sous ces climats extrêmement rudes et froids constituent encore une autre piste …


La céramique du néolithique chinois

Beaucoup plus tard, à la période du néolithique, on retrouve la fonction artistique de la céramique en Chine, tout comme en Occident, avec par exemple ce bassin à figures de poissons et de masques, daté de 4500 av. JC

Bassin à figures, Culture Yangshao, v. 4500, H. 16,5 D. 39,5. Site de Banpo,Shaanxi. Musée national de Chine Pékin

Bassin à figures, Culture Yangshao, v. 4500, H. :16,5 D. :39,5. Site de Banpo, Shaanxi. Musée national de Chine, Pékin.

Ce bassin de 40 cm de diamètre, enduit et poli, a été monté sans l’aide du tour . Un dessin à été réalisé à l’intérieur. Ce bassin était destiné à contenir de l’eau. D’ou peut être la présence de poissons. Mais on remarque aussi une tête masqué. Il y a aussi des quadrillage et des losanges qui sont assez caractéristiques de la période.

Il y a aussi des motifs géométriques ou des visages sur d’autres œuvres. Est ce une source d’inspiration pour les bronzes Shang où figurent parfois des visages Taotie . Plusieurs hypothèses sont encore débattues. Et comment expliquer le quadrillage dans l’exemple

Grande Jarre - Chine du Nord Ouest, vers 2300 av JC - terre cuite avec décor peint rouge et brun

Grande Jarre – Chine du Nord Ouest, vers 2300 av JC – terre cuite avec décort peint rouge et brun – Musée Guimet

Jarre à tête antropomorphe - Chine du Nord-Ouest - Culture Majiayao - Fin du IIIeme millénaire et début du IIème millénaire - terre cuite avec décor peint

Jarre à tête antropomorphe (près de l’ouverture, en relief) – Chine du Nord-Ouest – Culture Majiayao, Fin du IIIeme millénaire et début du IIème millénaire – terre cuite avec décor peint – Musée Guimet

 

Terre cuite peinte Gansu - Style de Banshan - 2800-2500 avJC - Culture de Majiayao

 Terre cuite peinte Gansu – Style de Banshan – 2800-2500 avJC – Culture de Majiayao – détail ci-dessous

Terre cuite peinte Gansu - Style de Banshan - 2800-2500 avJC - Culture de Majiayao - Détail

Comme vous pouvez le constater, la culture de Majiayao  se caractérise par des motifs complexes, avec parfois des têtes humaines modelées en relief. Mais ce sont surtout ses motifs spiralés qui sont remarquables. Les spirales s’enroulent autour d’un noyau et enlacent l’ensemble de la pièce. Ces motifs étaient réalisés avec des pinceaux rudimentaires ou même avec les doigts.

La plupart des pièces retrouvées servent clairement maintenant à stocker les céréales, d’ou leur forme pansue (poteries ci-dessus). Mais l’on retrouve aussi des « amphores », comme celle ci-dessous, avec un système d’attache (positionnée assez bas sur la panse) pour permettre d’y passer une corde, de la descendre dans un puits. Le poids du liquide qui y pénètre la fera se remettre en position verticale à la remontée.

Amphore a fond pointu - Majiayao

 Amphore a fond pointu – Culture Majiayao – Vers 3500-2700 av JC

 


Un commentaire ?

3 commentaires sur “La céramique chinoise préhistorique