Au cœur de la magie égyptienne, une étonnante exposition au Musée de la civilisation de Québec 1


L’Égypte ancienne fascine tant par ses momies que par ses rituels religieux, associés à un mysticisme dont on croit qu’on ne pourra jamais comprendre toute la complexité. C’est à aspect relativement peu connu et obscur de l’Égypte ancienne que s’intéresse l’exposition « Égypte magique » du musée de la Civilisation de Québec, que les visiteurs pourront voir jusqu’au 3 mars 2016.

La plupart des objets présentés aux visiteurs proviennent de la collection du Rijksmuseum van Oudheben de Leiden aux Pays-Bas, bien que quelques objets proviennent aussi du British Museum, du Louvre et du Musée de Turin.

Magie égyptienne -1

Le visiteur est ainsi convié à un parcours atypique, tant du point de vue de la thématique principale, la magie égyptienne, que de la manière dont le sujet est abordé tout au long de la visite. L’objectif de cette exposition unique est en effet une tentative de vulgarisation d’un sujet moins grand public que la momification ou la vie quotidienne en Égypte ancienne, soit la relation particulière des anciens Égyptiens avec la magie.

Magie égyptienne -2

Dès l’entrée en salle, le visiteur arrive en face d’une imposante statue de la déesse lionne Sekhmet, inondée d’une douce lumière. Mythologie, aspects cultuels et magie égyptienne sont ainsi liés dès le début du parcours. Du premier coup d’œil, la salle apparait sombre, ce qui ajoute une ambiance quelque peu mystique et sacrée. Autour de la salle, des toiles illustrent l’environnement particulier de l’Égypte, mis en évidence par des jeux de lumière qui imitent les différentes heures du jour et de la nuit. Un ajout important qui vient mettre un peu de couleur et de lumière dans une salle autrement très sombre.

La muséographie a été pensée de manière à ce qu’une série d’objets, en lien avec divers aspects de la magie égyptienne, puissent être vus en enfilade. Avant chaque série d’objets, un texte explicatif tente de résumer le concept de magie associé à ceux-ci. Et voilà peut-être un problème dans la composition de la salle…

Aucun tableau chronologique n’est présent afin d’expliquer, ne serait-ce que brièvement, les époques de la longue histoire de l’Égypte ancienne. Si le visiteur veut comprendre ce qu’il voit, il doit inévitablement s’attarder aux textes explicatifs et continuer ensuite son chemin pour voir les artéfacts. Lors de grands achalandages, cela crée un bouchon et hâte le visiteur dans sa lecture et son appréciation des objets. Autre fait à noter, certains textes se répètent d’une section à une autre, alors que la magie égyptienne est un sujet très riche sur lequel il y aurait beaucoup à dire.

Magie égyptienne -3

Les objets présentés sont non seulement magnifiques, mais rares et uniques. Statuettes cultuelles, objets du quotidien illustrant des amulettes afin de profiter de leur pouvoir, stèles curatives, papyrus du Livre des morts ou objets liés au rituel de momification, la collection présentée est de grande qualité. Sans oublier les sarcophages et la momie de Kétou, bien mis en évidence au fond de la salle et qui attirent les hordes de visiteurs! Fait intéressant à noter, les vitrines ne sont pas surchargées, ce qui permet aux gens de bien voir les objets et de pouvoir les observer de presque tous les côtés.

Égypte magique - Momie de Ketou

Notons au passage un coup de cœur pour des objets plus inhabituels dans les grandes expositions, comme ces bracelets avec symboles protecteurs de l’époque hellénistique faits de papyrus, ou un extrait de livre incantatoire en démotique de l’époque romaine! Vivement l’utilisation d’objets moins connus du grand public, à condition de bien les expliquer. Leur signification et leur importance n’est toutefois que brièvement évoquée.

Il s’agit donc d’une très belle exposition, avec des artéfacts qu’on voit très rarement au Québec et à cet égard, il s’agit d’une visite incontournable si vous passez par la vieille capitale!

Mais si vous ne connaissez rien à l’histoire égyptienne, il se peut que malgré les textes explicatifs, vous vous sentiez un peu perdus. La raison réside dans l’absence presque totale d’histoire et de mises en contexte. Le thème de la magie égyptienne, très abstrait, n’est pas suffisant pour aider le grand public à comprendre le sens et la valeur des objets présentés. Surtout que les textes n’offrent étonnamment aucune distinction entre le Nouvel Empire, la Basse-Époque et les époques hellénistique et romaine. Or, la plupart des artéfacts présentés sont tardifs et sont le reflet d’une époque de mutation différente de celle des grands pharaons connus du grand public.

Le musée offre aussi une visite commentée, qui peut être un beau complément d’information, même si le contexte historique est malheureusement absent du scénario de visite.

Néanmoins, si l’Égypte ancienne et ses rituels vous fascinent, cette exposition vous émerveillera par la diversité de ses artéfacts et son ambiance quelque peu mystérieuse!

 Pour en savoir plus

 


A propos de Evelyne Ferron

Enseignante en histoire et méthodologie de la recherche
Université de Sherbrooke
Collège Mérici
Chroniqueuse-historienne à l’émission « Dessine-moi un dimanche », Ici Radio-Canada, Première TV5, Historia.TV


Un commentaire ?

Commentaire sur “Au cœur de la magie égyptienne, une étonnante exposition au Musée de la civilisation de Québec