Statuaire Mathura et Sarnath de la période Gupta 1



Deprecated: Function create_function() is deprecated in /home/taravella/public_html/wp-content/plugins/wordpress-23-related-posts-plugin/init.php on line 215

Deprecated: Function create_function() is deprecated in /home/taravella/public_html/wp-content/plugins/wordpress-23-related-posts-plugin/recommendations.php on line 264

Boudha - gres rouge - Gupta - Photo david bykowski

Bouddha – Ecole de Mathura – Vers 430 ap. JC.

Après la peinture de la période Gupta, quelques mots et illustrations de la statuaire de l’école Mathura et de l’école Sarnath

C’est à l’époque Gupta que l’iconographique classique de bouddha se fixe définitivement par des règles iconographiques et iconométriques communes dans des traités. A partir de là aussi que cet art se développe et se transmet aux autres pays d’Asie

Il y a donc deux écoles de sculptures, dans la région de l’Uttar Pradhesh, qui se caractérisent grossièrement comme suit

L’école de Mathura :

  • avec l’utilisation du grès rouge,
  • les vêtements sont généralement plissés.
  • elle se développe depuis le 3ème av JC jusqu’à la période médiévale, sous la dynastie des Kushana (du premier au troisième siècle). Bouddha y est représenté pour la première fois.

L’école de Sarnath,

  • avec l’utilisation de grès beige pâle de Chûnar,
  • et des vêtements sont généralement lisses

 

Ecole de Mathura

Bouddha - Ecole de Mathura

Haut relief en grès, bouddha debout, 1,8m de haut, milieu 5ème, New Delhi,

Cette représentation de Bouddha à les mêmes caractéristiques que sur le portrait ouvrant ce billet : Sa coiffure est faite de petites boucles enroulées sur elles mêmes, dans le sens solaire, qui est le sens bénéfique. Il a une protubérance crânienne (pas un chignon), quelques « plis de beauté » dans le cou, un visage ovale, l’arête des sourcils est aiguë, et les yeux sont mi-clos et en amande. L’ensemble renvoie une image de paix intérieure et de détachement …

De la main droite, Bouddha fait d’ailleurs le geste Mudra, qui montre l’absence de crainte, la main droite levée vers le dévot, paume en avant. L’autre main (gauche) tient un pan de son vêtement. Son vêtement monastique est plaquée au corps et laisse transparaître le vêtement de dessous, une jupe tenue par un ceinture qui pend. La statue était peinte.

C’est un canon classique de l’époque Gupta, avec un corps allongé, sans musculature apparente, des épaules larges, des hanches étroites, des jambes longues et fuselée, une pureté des formes.

Dans cette période de tolérance religieuse, continue de s’exprimer aussi et surtout l’Hindouisme (dont les empereurs Gupta sont dévots). Ici aussi le  style Mathura fait des merveilles …

Vishnu Style Mathura

Vishnu, provenant de Katra, Musée de New delhi,

La statue est en grès rouge, et est datée du milieu 5ème siècle. Son torse est nu, il porte la dohti autour de la taille et est richement paré, avec deux colliers, une tiare. A l’époque Gupta on faisait en effet grand usage des rangs de perles torsadés. Vishnu porte aussi le cordon sacré des brahmanes ainsi qu’une guirlande de fleurs sacrées qui passe sur les épaules et les bras.

Ecole de Sarnath

Bouddha préchant - Sarnath

Bouddha préchant, en grès beige, Vème, 160cm, Musée archéologique de Sarnath

Ici Bouddha fait le geste de mise en mouvement de la Roue de la Loi, avec les pouces et index joints, les paumes face a face, et sa main palmée (le signe distinctif du bouddha)
Il est assis sur un socle ou l’on remarque au centre la Roue de la loi, de profil, et de part et d’autres des gazelles et de petits personnages, qui confirme qu’il s’agit bien de son premier sermon dans le parc aux gazelles.

Voilà, je reviendrai aux représentations de Vishnu, et notamment de sa forme la plus vénérée à l’époque, celle du sanglier, sans doute dans un prochain billet.

En attendant, si vous voulez en savoir plus, deux petits livres très complets et de référence sur cette période


Un commentaire ?

Commentaire sur “Statuaire Mathura et Sarnath de la période Gupta