Céramique Jomon 1


 

En complément d’un précédent billet dédié aux statuettes Dogu, je voudrais vous présenter la spectaculaire vaisselle en céramique de la culture Jomon, concernant une de ses périodes tout au moins.

Mais d’abord quelques mots sur la période Jomon dans son ensemble. Cette culture concerne tout l’archipel nippon, son dernier foyer se trouvera sur l’île d’Hokkaido. Du point de vue chronologique la période se subdivise en 6 phases principales, avec quelques variantes selon les historiens :

  • Début de la période vers 10.000 av JC
  • Jomon primitif : de 7500 à 4500
  • ancien : de 4500 à 3000
  • moyen : de 3000 à 2000
  • tardif : de 2000 à 1000
  • final : de 1000 – 300 av JC

 

Mode de vie Jomon et fonction de la vaisselle

Le peuple Jomon est semi-sédentaire. Bien que la vaisselle en céramique apparaissent des les premiers temps Jomon, et que la vaisselle soit traditionnellement associée à un mode de vie agricole, le peuple Jomon garde un mode de vie aussi tourné vers la chasse et la pêche. L’économie repose sur la collecte de graines (noix et baies), de coquillages (en gros volumes), la pratique de la chasse à l’arc ainsi que la pêche (au filet, à l’hameçon, au harpon). Se pose donc la question de la fonction de la vaisselle : cuisson, stockage, transport ? Cette même question s’est déjà posée lors de la découverte d’une céramique chinoise encore plus ancienne.

Les pots ont certainement servi (au moins) à la cuisson. Ils sont généralement extrêmement profonds et cette hauteur permettait sans doute de les placer directement dans le foyer, en permettant la cuisson d’importantes quantités, et/ou en l’exposant sur toute sa surface aux hautes flammes. Mais cette vaisselle a également une fonction de stockage et de conservation des aliments avec, dès le Jomon primitif, une capacité intérieure importante. Certains exemplaires ont en effet une une hauteur de près de 1 mètre. Enfin, au Jomon moyen, la vaisselle aura également un rôle rituel puisqu’on la retrouve déposée dans les sépultures ou les lieux de culte, contenant des offrandes.

Style de la vaisselle Jomon

Cette vaisselle est d’abord réalisée au colombin, puisque le tour n’est pas encore inventé. Le décor le plus important des céramiques est le décor « cordé» : il est réalisé par impression de cordes sur la surface lissée encore humide. (Jomon se traduit d’ailleurs par « décor cordé »). D’autres motifs pouvaient être réalisés par incisions ou impressions avant la cuisson de la pièce, à une température assez basse (de 600° à 800°C selon les périodes).

Il y a plusieurs styles selon les périodes et vous trouverez en bas de ce billet quelques liens pour en savoir plus. Je ne présente ici que quelques pièces remarquables évidemment de mon seul point de vue. En effet, à partir du 3ème millénaire, au Jomon moyen et tardif, on observe une diversification très marquée et très spectaculaire dans la poterie. Voyez plutôt ces pièces :
Jomon Moyen - Jarre Haute - Miyanomae, Ina-shi, Nagano - 3000-2000 AvJC

Jarre Haute, Miyanomae, Ina-shi, Nagano.H. 59.5cm Jomon Moyen, 3000-2000 av jc, Musée de Tokyo

Cette jarre est élégante, bien équilibrée et richement décorée Son décor est réalisé en profondes incisions ou par l’ajout de boudins d’argile. Les poteries vont bientôt atteindre un niveau de sophistication extrême dans la décoration. Les bords des pots deviennent extrêmement complexes voire exubérant. On peut se demander d’ailleurs si ces motifs qui rappellent peut-être les flammes du foyer les rendaient réellement fonctionnels. …

 

Pot Jomon Moyen - 3500-2000 avJC - Dodaira

Pot Jomon Moyen – 3500-2000 avJC – Dodaira – Musée Guimet (?)

Pot Jomon Moyen- 3000-2000 av. JC - 56 cm - Los Angeles County Museum of Art

Pot Jomon Moyen- 3000-2000 av. JC – 56 cm – Los Angeles County Museum of Art

Nul doute que l’insularité du peuple leur a permis de développer cette singularité stylistique !

Pour en savoir plus


Un commentaire ?

Commentaire sur “Céramique Jomon