La période Kofun et ses grands tumulus 1


Contexte de la période Kofun

La période Kofun suit la période Yayoi. Elle se caractérise et tire son nom de la mise en place des grands tertres funéraires destinés aux personnages importants. Ils sont réalisés à partir de la fin du 3ème siècle jusqu’à la fin du 7ème siècle après J.-C. sur l’ensemble du territoire japonais. Ils disparaissent avec la propagation du bouddhisme.

Kofun, Goshikizuka, Kobe en forme de trou de serrure - zempo-koenKofun, Goshikizuka, Kobe en forme de trou de serrure (zempo-koen),

194 m de longueur, diamètre de 125 m à sa base

Techniques, chronologie et formes du kofun

La dimension des kofun est liée au pouvoir des défunts. Bien que réservés aux grands chefs locaux et aux souverains dans les premiers temps, l’usage des kofun va se démocratiser vers la fin de la période : des administrateurs agricoles, des agents d’État auront aussi leur kofun.

Quelques techniques viennent de l’extérieur du Japon : damage de la terre venu de Chine, tumulus circulaire venu de Corée.

La forme traditionnelle du kofun est en trou de serrure : la partie frontale, qui précède la colline est dédiée à la réception des offrandes, la partie arrière (circulaire) contient le cercueil. La première façon de déposer le corps était de faire une entrée à fosse (au sommet). Vers le Ve siècle, un accès latéral permet l’accès à la tombe pour y déposer le corps.

La forme de trou de serrure est la plus répandue, mais on trouve en réalité aussi d’autres formes. Le point commun entre toutes les formes de kofun sont les gradins.

Kofun - Type de TumulusDifférentes formes de kofun

La plus grand concentration de kofun zempo-koen se trouve dans la plaine du Yamato ou dans la région de Kyoto, Nara et Osaka.

Kofun de l’empereur Nintoku, Osaka, VIème siècleKofun de l’empereur Nintoku, Osaka, 6ème siècle

Le kofun de l’empereur Nintoku est l’ un des plus connus, avec sa forme en trou de serrure et la présence de douves remplies d’eau. Il mesure 486 mètres de longueur, a 3 douves et 15 tombes annexes.

Les kofun vont se multiplier entre la fin du 4ème et le début du 5ème siècle. A Osaka, on en compte 136 impériaux, et 148 sont attribués à des membres de l’entourage impérial. A la fin du 6ème siècle, les grandes sépultures sont encore en usage à Nara et les kofun connaîtront un nouveau développement dans le Kanto, dans la région de Tokyo.

Entre la fin du 5ème et le début du 6ème siècle de notre ère, des peintures apparaissent dans les kofun. Les décors qui sont de plus en plus réalistes au fil du temps, témoignent d’un changement dans la conception de la mort et le passage de l’esprit dans l’au-delà.

Kofun - Peinture murale, kofun de TakeharaPeinture murale, kofun de Takehara.

Des éléments sont clairement identifiables ci-dessus. On voit un homme portant un casque et un pantalon bouffant, 2 chevaux, un bateau sur des flots, deux parasols. Les chevaux sont la marque d’une classe sociale élevée. Les deux parasols sont symboles d’autorité. La figuration du bateau est interprétée comme le moyen du passage de l’âme dans l’au-delà.

Pour en savoir plus


Un commentaire ?

Commentaire sur “La période Kofun et ses grands tumulus