Verre des époques Gallo-Romaine et Mérovingienne


Verrerie Gallo Romaine et Mérovingienne

J’ai choisi de mettre l’accent sur la production de verre dans ce billet. Un peu d’histoire …
Les premiers verres fabriqués par l’Homme sont originaires de Mésopotamie (incluant la Syrie) ou d’Egypte. Ils ne sont pas encore transparents ou translucides mais opaques et de couleur verte ou bleue.

Au premier siècle avant JC est inventé, sans doute par les syriens, le verre soufflé grâce à la canne à souffler. Le souffleur commence par recueillir une masse de verre dans le four à pot à l’aide de sa canne. Puis d’un souffle bref et en bouchant aussitôt l’orifice de son doigt, il fait naître une bulle due à la dilatation de l’air au contact du verre chaud. Ensuite il a recours a la technique du souffle continu pour atteindre le volume souhaité.

Le nouveau procédé est introduit en Gaule par les Romains au Ier siècle. Des ateliers (souvent d’artisans orientaux) se fixèrent en Narbonnaise, puis dans la vallée du Rhône; ils essaimèrent ensuite vers la vallée de la Moselle et en Rhénanie. Les objets en verre de l’Antiquité sont en effet pratiques, peu chers et d’une grande utilité, le verre ne conserve pas le goût des aliments, donc son usage se répand dans les cuisines et les banquets.
Les verriers gaulois connaissaient tous les procédés pour décorer le verre, ils savaient le graver ou l’orner de reliefs. Sur certaines pièces, ils appliquaient deux couches de verre, de teinte différente, l’une sur l’autre pour produire des effets de couleur étranges. 
Quelques exemplaires remarquables de verre mérovingiens ou gallo-romains, souvent présents au Musée de Saint-Germain-en-Laye.
Pour en savoir plus

Un commentaire ?