Pourquoi passer des maisons rondes aux carrées ?


Habitat circulaire de Nahal Oren, Israël
Habitat circulaire de Nahal Oren, Israël
Question métaphysique à laquelle je ne trouve aucune réponse en ligne. Peut être aurez vous un avis ?En effet on passe des premiers habitats en dur, qui ont une forme ronde, (et sont semi enterrés) à des maisons carrées …Ca parait idiot comme ça mais c’est un sujet d’étonnement pour moi ….

Je n’ai rien trouvé là dessus dans l’excellent blog sur l’urbanisation et l’architecture dans l’Antiquité

J’avais jusqu’ici plusieurs débuts d’hypothèses pour le passage à l’angle :

  •  permet de mieux ajuster les habitations sans perdre d’espace
  • permet de mieux hierarchiser et organiser l’espace intérieur

Et puis je suis tombé sur la mention d’un roman, celui d’un historien éminent, Jean Guillaine. La maison ronde est peut être l’héritage de la tente.

Extrait de son roman humoristique :
– Carrées ou en rectangle, mais c’est de la folie ! On n’a jamais vu ça !
– Justement, ça existe. J’ai pu en voir, j’ai même mangé et dormi dans l’une d’elles, réservée aux amis de passage, une sorte de chambre d’hôtes, quoi. Très pratique, en plus. Dans quelques-unes, le sol est surélevé et l’on place les provisions sous la maison, dans des sortes de petites caves ou de débarras.
– Et le toit ? s’inquiète Malbar.
– En roseaux, branchages et boue séchée.
– C’est étanche, au moins ?
– Tout à fait ; ni vent, ni soleil, ni chaleur, ni froid. Je vous le dis, le progrès, le progrès, mes amis ! Et en plus, elles peuvent être grandes, ces demeures. On peut rajouter des pièces, en découper à sa guise à l’intérieur : une cuisine, une salle à manger, une chambre pour les parents, une pour les enfants. Je vous le répète, le progrès. Gardez le moral !
[…]
– Arkakoum ! Arkakoum ! Ce choix est une ineptie. Quand nous avons décidé, près de la mer, de construire des maisons rondes, nous n’avons fait que remplacer des tentes par d’autres tentes en matière plus solide. Mais la forme ancestrale, le rond, n’a pas bougé. Nous devons conserver des plans circulaires, qui ont été expérimentés pendant des lustres par nos devanciers. Le rond, voilà l’expérience et le sûreté !
– Le rectangle ou le carré, constate Ménil, voilà l’avenir!
– Ces jeunes architectes sont tous des sots, dit Golluk. Si nous les laissons faire, ils seront capables de construire un jour des gîtes pour plusieurs familles ou de bâtir des maisons à pièces superposées.
– C’est sûr, dit mon père. Cela viendra.
– Je ne veux pas y penser, dit le Vieux. En tout cas, faites comme vous le voulez, moi je garderai ma maison ronde. Il n’est pas question que je sacrifie à une mode qui ne tiendra pas longtemps, j’en suis sûr.

Un commentaire ?